Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 07:32
Février 2017: les Suisses mettent en échec par référendum un plan de cadeaux fiscaux aux grandes entreprises

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué de nos camarades du Parti suisse du travail - Parti ouvrier et populaire suivant la victoire du non à la votation (référendum) du 12 février 2017. Elle portait  sur un ensemble de mesures fiscales globalement très avantageuses aux entreprises. Ont été notamment dénoncés, dans la campagne, l'établissement d'un équivalent - en encore plus scandaleux - du "crédit impôt recherche" français et la mise en concurrence fiscale aggravée des cantons pour séduire les capitalistes. 

VICTOIRE!

Le Parti suisse du Travail / Parti ouvrier et populaire (PST-POP) est très heureux et soulagé du refus de la troisième réforme des entreprises (RIE III). Dès le début, le parti a combattu cette réforme néolibérale qui envisageait des cadeaux fiscaux de plus de 4 milliards de francs aux entreprises. Lors de la campagne de votation, le parti a dénoncé le lien direct entre ce genre de cadeaux fiscaux et les mesures d’économies sur le dos de toute la population. Le président du PST-POP Gavriel Pinson note avec joie : « Nous avons su repousser cette attaque néolibérale. Ceci est de plus étonnant en voyant les millions investis par les entreprises dans leur campagne. Ils savaient très bien ce qui était en jeu. Mais nous ne devons pas nous reposer sur nos lauriers maintenant. Le combat se poursuit. »
Le parlement doit ainsi élaborer un nouveau projet. Pour le PST-POP il est clair que les intérêts de la population doivent être mis au centre du débat et non les intérêts de profits des entreprises multinationales. Nous visons une redistribution sociale du haut vers le bas. Seuls les riches peuvent se permettre un état pauvre ! Les finances
publiques doivent être renforcées avec une politique fiscale capable de générer plus de recettes, surtout au niveau des cantons et des communes. Les profiteurs du capitalisme financier doivent être impliqués dans les coûts de la gestion de la crise et dans une restructuration sociale et écologique. Pour le PST-POP c’est uniquement dans ce sens que le nouveau projet de réforme de l’imposition des entreprises peut évoluer.
Le PST/POP revendique une sécurité et une justice sociale pour toutes et tous. L’équité sociale veut aussi dire la même participation à la démocratie, au travail, à la formation, à la sécurité sociale et à la culture, le même accès aux soins et services publics de base et revendique par cela :
• l’augmentation de l’impôt sur les bénéfices des sociétés de capitaux
• une importante augmentation de l’impôt sur les gains immobiliers
• l’introduction d’un impôt sur les transactions financières
• l’introduction d’un impôt fédéral sur les successions
• l’harmonisation des taux d’imposition des communes et des cantons
• la nationalisation et le contrôle démocratique, dans un premier temps, des banques et des compagnies d’assurance
• une hausse des impôts sur les grosses fortunes

Partager cet article

Repost 1
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Suisse
commenter cet article

commentaires