Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclarations, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

3 juillet 2017 1 03 /07 /juillet /2017 23:44

 

Le mardi 27 juin, le siège du Ministère du Pouvoir Populaire pour les Relations Intérieures, la Justice et la Paix ainsi que la Cour suprême de Justice du Venezuela ont été bombardés et visés par des tirs provenant d’un hélicoptère volé.


Depuis avril 2017, le Venezuela est témoin d'une escalade d'agressions, d'assassinats politiques de membres ou de soutiens du gouvernement et d'attaques armées contre des biens privés et d'État, y compris contre des hôpitaux et des centres d'aide sociale. C'est un moment d'une extrême gravité, dans lequel la droite vénézuélienne cherche, par la violence généralisée, à répandre le chaos dans le pays afin de justifier un coup d’État ou une intervention étrangère.


En plus du sabotage économique et du terrorisme médiatique, l'utilisation de groupes paramilitaires est devenue une pratique courante de la part des groupes de l'opposition.


Cette méthode a systématiquement été appliqué depuis la victoire de Nicolas Maduro aux élections présidentielles du 14 avril 2013, lors d'une élection libre et directe, accompagnée d'observateurs du monde entier et dont le résultat a été reconnu par la communauté internationale. Depuis, l'opposition tente de renverser le président élu, dont le mandat constitutionnel ne se termine qu'en 2019, avec la complicité d'un média partial, lié et contrôlé par l'oligarchie vénézuélienne.


Pour tenter de pacifier le pays et à la demande du président Nicolas Maduro, l’Union des nations sud-américaines (UNASUR) a mis en place en 2016 une table de négociation avec l'opposition, arbitrée par l’ancien président du Panama : Martin Torrijos, l’ancien président de la République Dominicaine : Leonel Fernandez, et par l'ancien chef du gouvernement espagnol : José Luis Rodriguez Zapatero, un effort auquel le Vatican s'est joint, sous l'autorité directe du pape François.


En outre, dans le but de promouvoir la paix et le dialogue, de promouvoir des changements démocratiques et sociaux, ouvrant la voie à la résolution des graves problèmes économiques du pays, une Assemblée nationale constituante a été convoquée le 1er mai 2017, dont l'élection aura lieu le 30 Juillet prochain.


Mais l’opposition répond toujours aux appels et aux initiatives constantes du président Nicolas Maduro en faveur du dialogue par le boycott et par l’augmentation de la violence.


Le Parti Communiste du Brésil (PCdoB) exprime sa condamnation la plus énergique des méthodes fascistes utilisées par les groupes extrémistes de l'opposition vénézuélienne et proclame sa solidarité avec la Révolution Bolivarienne, avec le président Nicolas Maduro et avec le processus constitutif en cours comme outil de pacification totale du pays.

 

Le Secrétariat national du Parti communiste du Brésil - PCdoB
 

Sao Paulo, le 29 juin 2017

 

Partager cet article

Repost 1

commentaires