Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclarations, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

8 avril 2006 6 08 /04 /avril /2006 18:46

Une déclaration de Radim Gonda vice-président de l’Union de la Jeunesse communiste tchèque,

 
En novembre 2005, le Ministère de l’Intérieur de la République tchèque a adressé à l’Union de la Jeunesse communiste de la République tchèque (la KSM) une lettre intitulée : « Mise en garde et précepte » et dans laquelle le Ministère de l’Intérieur menaçait de frapper la KSM d’illégalité. Le Ministère de l’Intérieur s’appuyait sur deux choses, pour s’en prendre à la KSM :
1/ La KSM interférait dans le domaine des activités réservées aux seuls partis politiques.
Cet argument est absolument dénué de fondement. Le seul point légal qui différencie le domaine d’activités des partis politiques, d’une part, et le domaine d’activités des associations civiques (y compris, par conséquent, la KSM), d’autre part, figure dans la loi sur les élections, laquelle stipule que seuls les partis politiques peuvent prendre part aux élections parlementaires et concourir pour des sièges au parlement. Mais la KSM ne participe pas aux élections en tant que sujet politique. Le Ministère de l’Intérieur semble ne pas connaître les lois qu’il est censé appliquer dans le cadre de l’État.
L’attaque contre la KSM répond manifestement à des motivations d’ordre politique. Le Ministère de l’Intérieur ne s’en prend pas aux autres associations civiques ayant des liens avec des partis politiques, comme la Jeunesse conservatrice, la Jeunesse social-démocrate ou la Jeunesse démocrate chrétienne
2/ L’autre point de référence utilisé par le Ministère de l’Intérieur pour son attaque était d’ordre manifestement idéologique et politique. Il visait le programme politique de la KSM et, plus concrètement, certains points : « La KSM œuvre à un renversement révolutionnaire du capitalisme et à l’instauration du passage économique et social à la démocratie socialiste – l’abolition de la propriété privée des moyens de production [ceux qui sont utilisés comme moyens d’exploitation, a précisé R.G.] et son remplacement par une propriété à caractère social (public) – et aux conditions de création du socialisme en tant que premier niveau de la création du but ultime que représente une société communiste [...]. La KSM est consciente de ce que le capitalisme ne peut être simplement réformé. La KSM lutte par conséquent pour le renversement révolutionnaire de l’ordre capitaliste par les masses laborieuses. »
La KSM a adressé au Ministère de l’Intérieur une lettre dans laquelle nous rejetions cette attaque et demandions au Ministère d’expliquer et de spécifier ce qu’il attend de la KSM. Nous avons également demandé au Ministère de reporter la date de décision finale du fait que la KSM n’était pas en mesure de débattre la question en un laps de temps si court. Le Ministère de l’Intérieur a prolongé la durée des négociations jusqu’au 3 mars mais il a refusé de spécifier et d’expliquer les raisons et les motivations de son attaque.
Forts de la solidarité qui s’est manifestée à l’échelle internationale nous luttons pour l’existence légale de la KSM, mais nous sommes préparés à n’importe quelle situation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires