Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclarations, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 06:47

Pyotr-Simonenko.jpgAppel du premier secrétaire du Parti communiste d'Ukraine à soutenir les forces de gauche en Ukraine et à condamner les actions de l' « opposition » et du parti pro-fasciste « Svoboda »

 

 

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

 

Chers camarades !

 

Ce 8 décembre, le monde entier a pu assister à un acte de vandalisme sacrilège – sous couvert de valeurs européennes, sous les hourras de la foule pour les extrémistes brutaux qui ont détruit le monument de Lénine, en centre-ville de Kiev.

 

Les chaînes de télévision ont montré des images choquantes, de la façon dont des représentants exaltés du parti fasciste « Svoboda » mené par Oleg Tyagnibok ont cassé le monument, criant parallèlement que leur prochaine cible serait le président d'Ukraine Viktor Ianoukovitch.

 

La pseudo-opposition en Ukraine a lancé des appels publics à châtier les fonctionnaires gouvernementaux, tandis qu'ils ont complètement perturbé l'ordre public, lançant des pogroms à Kiev, montant des barricades, le centre de la capitale ukrainienne se trouvant pratiquement paralysé.

 

Dans le même temps, les ministres des Affaires étrangères de Pologne, Lituanie et Suède, ainsi que des dirigeants de premier ordre de l'Union européenne – n'hésitent pas à aller plus loin dans les provocations, faisant monter la pression en Ukraine.

 

Des représentants du Parti populaire européen (PPE) ont publiquement manifesté leur satisfaction face à la situation en Ukraine. De nombreux ambassadeurs de l'Union européenne, dans leurs commentaires, ont exprimé leur approbation face au renversement du gouvernement ukrainien, trahissant le principe immuable de non-ingérence dans les affaires d'un autre pays.

 

Il est impossible d'imaginer une situation d'émeutes, comme celles en France ou en Suède où des politiciens d'autres pays auraient exprimé leur approbation face aux actions menées par une foule violente, impossible d'imaginer donc une ingérence dans les affaires d'un autre État.

 

Les événements tragiques en Ukraine nous sont présentés sous le masque des valeurs européennes, mais de quelles valeurs européennes parlons-nous, quand à la place du monument détruit est élevé le drapeau de l'Union européenne, quand des appels sont lancés à l'assassinat de fonctionnaires, au nom des valeurs européennes.

 

Les valeurs européennes ne peuvent être alors invoquées pour les cas de répression violente envers une foule agressive, de la part de centaines de forces de l'ordre non-armés sous la direction du président ukrainien, sachant que dans le même temps plus d'un policier a également été sérieusement blessé.

 

Nous estimons que les agissements de la dite « opposition » et du parti fasciste « Svoboda », qui détruisent des monuments, commettent des provocations répétées contre les forces de l'ordre et les fonctionnaires, prennent d'assaut des bâtiments publics à Kiev – n'ont rien à voir avec les valeurs européennes.

 

Hélas, les médias pro-occidentaux ne montrent qu'une partie de la vérité, en fait, la réalité des événements, présentée de façon neutre, est passée sous silence.

 

L'opinion publique européenne n'en vient à savoir finalement que « le peuple ukrainien a pris le parti de l'Europe », mais en fait ce n'est qu'un travestissement des concepts, derrière la rhétorique européenne en Ukraine, c'est un coup d’État qui se prépare.

 

Je vous demande de soutenir les forces de gauche en Ukraine. La situation actuelle en Ukraine n'est que la suite d'une série de coups d’États dans le monde arabe, mais avec des traits européens.

 

Je vous demande de condamner fermement le parti « Svoboda ».

 

Je vous demande de lancer un appel auprès des dirigeants politiques du monde entier de boycotter les dirigeants ainsi que les députés du parti « Svoboda ».

 

Je vous demande de lancer un appel auprès de la communauté mondiale, afin qu'elle analyse sérieusement la situation en Ukraine et qu'elle mette des freins à de nouvelles actions provocatrices de la part de la pseudo-opposition et du parti « Svoboda ».

 

Je vous demande de lancer un appel auprès de vos députés, dans les Parlements nationaux ou ailleurs, aux responsables membres de votre parti de soutenir par tous les moyens possibles la position du Parti communiste d'Ukraine.

 

Sur toute activité, s'il vous plaît, informez le Département international du Comité central du Parti communiste d'Ukraine, car nous allons informer la société ukrainienne de votre position.

 

Je crois sincèrement en votre soutien

 

Petro Simonenko

 

Premier secrétaire du Parti communiste d'Ukraine

Responsable du groupe parlementaire communiste

Membre de la délégation permanente ukrainienne l'Assemblée du Conseil de l'Europe

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Russie et ex-URSS
commenter cet article

commentaires