Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 06:49

pcp.jpgAu Portugal, les mesures d'austérité déclarées inconstitutionnelles : victoire mais vigilance, le PCP appelle à poursuivre la lutte

Ce 5 avril, le Conseil constitutionnel portugais a rejeté plusieurs des mesures d'austérité imposées par la Troika, notamment la suppression du 13 ème mois et les coupes dans les allocations sociales.



Une bonne nouvelle, et une victoire du mouvement populaire, animé par les communistes et la CGTP, qui contraint une fraction de la classe dirigeante portugaise à transiger avec la colère populaire.



Au-delà du Bloc de Gauche qui salue unilatéralement la décision du Conseil et insiste avant tout sur la convocation d'élections immédiates, le PCP insiste aussi sur la vigilance face à une décision qui pourrait annoncer d'autres mesures d'austérité, et appelle avant tout à poursuivre la lutte, avec la CGTP.



Communiqué du Parti communiste portugais (PCP)



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



La décision du Tribunal constitutionnel révèle au grand jour et confirme que la politique arrogante de ce gouvernement, allant bien au-delà des normes et dispositions du Budget d’État soumis à son verdict, se situe délibérément à la marge de la loi, violant et bafouant la Constitution de la République portugaise.



C'est dans la politique du désastre économique, dans le sillage de la dévastation sociale et dans la posture dégradante de soumission et de dépendance étrangère, conduite par le gouvernement actuel que s'ancre l'exigence, urgente et inaudible, démocratique et patriotique, de démission du gouvernement, de réalisation d'élections anticipées et de rejet du Pacte d'agression.



Le PCP met en garde contre les manœuvres utilisant le prétexte de la décision du Tribunal constitutionnel pour justifier de nouvelles mesures d'austérité et d'attaque contre les droits sociaux.



Nous soulignons que, même si le gouvernement prétend déprécier la décision aujourd'hui rendue publique pour tenter de poursuivre la réalisation de son programme d'agression contre le peuple et le pays, ce que la réalité nationale révèle, c'est un gouvernement politiquement défait et condamné.



Dans un moment où un gouvernement, qui s'inscrit déjà dans le passé, cherche désespérément à s'accrocher au pouvoir, le PCP appelle les travailleurs et le peuple à intensifier la lutte pour la défense de leurs droits.



Cette même lutte qui, tout en contribuant à défaire et isoler ce gouvernement, sera la condition la plus décisive pour garantir sa démission et sa défaite définitive, créer les conditions qui assurent la rupture avec les politiques de droite et ouvrir la voie à la construction d'une politique et d'un gouvernement patriotiques et de gauche.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Portugal
commenter cet article

commentaires

Tom-Meursault 12/04/2013 17:33


A ce stade là de la lutte, le renversement du gouvernement Passos Coelho est tout à fait possible, à la condition que ce soit par une grève générale durable, sérieusement préparée par les
syndicats et les partis politiques dont la base militante est révolutionnaire. Un tel mouvement ne doit pas être circonscrit au Portugal, il faut aussi renverser Rajoy en Espagne. Cette grève
générale doit être ibérique.


Après, ce que dit le Tribunal Constitutionnel, nous ne devons pas nours faire d'illusions : ce sont des personnes au service de la bourgeoisie intelligentes, qui savent que s'ils continuent dans
cette voie (ce qui est toujours le cas), ils courent à leur perte. C'est au moins le signe que la classe dirigeante est divisée.


Grève générale illimitée ! A bas Passos Coelho et Rajoy !  Des élections immédiates ! Pour le Socialisme !