Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 07:15

katidis.jpgCommunistes grecs et supporteurs anti-fascistes condamnent un joueur de football de l'AEK Athènes fêtant son but avec un salut nazi



Article/Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



La crise du système capitaliste et de l'Union européenne conduit à une radicalisation aiguë en Grèce, organisée par les communistes du KKE au sein de la classe ouvrière, mais aussi dévoyée par l'extrême-droite dont les idées sont de plus en plus ostensiblement exprimées.



On connaissait les stratégies – communes au reste de l'Europe – d'infiltration des néo-nazis de l'Aube dorée dans les groupes de supporteurs « ultra », ils ont aussi visiblement une influence, directe ou indirecte, sur les joueurs grecs.



Giorgios Katidis, espoir de l'AEK Athènes, un des trois principaux clubs du pays, n'a rien trouvé de mieux que de fêter le but de la victoire de son équipe à Veria qu'en levant ostensiblement le bras droit, imitant clairement le salut nazi.



Le pays a été pris d'une vague d'indignation, le joueur radié à vie de la sélection nationale a même exprimé ses excuses, prétextant qu'il ne savait pas le sens politique de ce geste.



Tous les partis ont condamné le geste, sauf le parti néo-nazi « Aube dorée » qui l'a salué.



Le Bureau de presse du Comité central du KKE a rendu le communiqué suivant :



« Le comportement du joueur de l'AEK et son salut nazi sont une provocation pour tous les fans et tous les Grecs. C'est une insulte à la mémoire de millions de victimes du nazisme, aux athlètes qui ont combattu le nazisme dans notre pays, certains finissant même au peloton d'exécution.



Il est important que cet acte soit dénoncé par les joueurs de l'équipe, par ses collègues issus de tout le spectre du monde du sport et surtout par les fans de l'AEK et les supporteurs des autres équipes.



Les amis de l'AEK, avec leur mémoire historique de réfugiés, chassés de leur terre, ainsi que tous les supporteurs, doivent isoler et chasser les parasites fascistes, qui agissent et utilisent toute la pourriture du sport moderne et les équipes contrôlés par les grands patrons, afin de répandre leur poison nazi ».



15_02_AEK_BARTSELONA_02_id_360.jpgUn geste condamné par les supporteurs anti-fascistes de l'AEK



Les supporteurs de l'AEK n'ont pas tardé à condamner le geste de leur jeune espoir. L'AEK est historiquement non seulement le club des réfugiés d'Asie mineure mais aussi le club populaire d'Athènes, opposé aux clubs plus bourgeois du Panatinaikos et de l'Olympiakos.



Leurs « ultras » du club sont réputés pour leurs positions plutôt de gauche, anti-fascistes, en particulier le groupe « Original 21 » connus pour ses liens avec divers groupes « ultras » plutôt catalogués à gauche en Europe, notamment ceux de Livourne et de Marseille.



Le groupe Original 21 de supporteurs de l'AEK a rendu un communiqué cinglant :



« Faire ce salut fasciste... On ne peut pas le pardonner, jamais !



Nos ancêtres, avec notre histoire de réfugiés et de valeurs anti-facistes, doivent se retourner dans leurs tombes !



Tu n'es pas plus un joueur que tu n'es une personne digne en fin de compte.



Tu es désormais persona non gratachez nous



Tes larmes ne nous convainquent pas, pas plus que tes excuses !



Ceux qui ont collaboré avec les nazis, les traîtres et les renégats, autrement dit tous ceux qui ont fait ce salut avant vous, ont fait les mêmes excuses. L'histoire ne les oublie pas !



Nous, la grande famille de l'AEK, des réfugiés portant de ces fortes valeurs humaines, n'oublierons jamais ! »



Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Grèce et Chypre
commenter cet article

commentaires