Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclarations, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 07:50

PCP-PCEDéclaration commune des Partis communistes du Portugal et d'Espagne sur les grèves générales du 14 novembre au Portugal et en Espagne



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/





Dans une période marquée par une situation alarmante pour les travailleurs et les peuples du Portugal et d'Espagne, qui doivent faire face à une offensive brutale contre leurs droits et leurs acquis sociaux et démocratiques, le Parti communiste portugais et le Parti communiste d'Espagne considèrent que la crise au Portugal et en Espagne, avec des caractéristiques spécifiques à chaque pays traduit l'approfondissement de la crise du capitalisme et sa manifestation dans l'Union européenne, à laquelle le grand capital cherche à répondre par une offensive qui représente un violent recul de civilisation.



Les politiques suivies, au Portugal comme en Espagne, s'inscrivent dans la spirale brutale de l'austérité, l'intensification de l'exploitation, le chômage, les bas salaires et la précarité, la paupérisation, remettant en cause les droits et les conditions sociales, ainsi que les services essentiels à la nécessaire prestation des soins de santé, de l'éducation et de la sécurité sociale, créant des situations constituant une authentique catastrophe sociale.



Des politiques qui au Portugal et en Espagne ne servent que les intérêts des grands groupes économiques, du grand capital financier, des grandes puissances impérialistes et d'une Union européenne de plus en plus dirigée par le directoire des grandes puissances commandé par l'Allemagne – dont les intérêts sont, dans le fond, les responsables de la crise et qui continuent à accumuler des richesses, au prix de l'exploitation, du chômage, de la paupérisation et de la destruction de l'indépendance des États.



Le PCE et le PCP, réaffirmant que la situation appelle à une véritable rupture avec ces politiques – qui matérialisent des alternatives de progrès social, de développement économique, de coopération et de paix – soulignent et valorisent le rôle fondamental de la lutte de masses et, en particulier, de la lutte des travailleurs et du mouvement syndical de classe pour l'atteindre – une rupture qui ne manifeste pas la moindre complaisance avec les manœuvres d'une social-démocratie profondément compromise avec le grand capital.



Le PCE et le PCP réaffirment que la rupture avec le cap désastreux actuel passe par le rejet du dit « traité budgétaire » ; par la fin des « mémorandums d'accord », véritables pactes d'agression contre les travailleurs, les peuples ; le rejet des « réformes structurelles » de nature anti-sociales et néo-libérales ; par des mesures qui valorisent le travail et les travailleurs et qui assurent des droits et les conditions de vie des peuples ; par la taxation effective du grand capital et de la spéculation financière ; par des mesures qui garantissent le contrôle public des banques et des secteurs stratégiques de l'économie et misent sur le progrès social comme facteur essentiel du développement économique ; par des mesures qui préservent la démocratie et la souveraineté et un cadre de coopération en Europe.



Le PCE et le PCP expriment leur solidarité avec les travailleurs et les peuples du Portugal et d'Espagne qui, comme dans d'autres pays d'Europe, se soulèvent contre la brutale agression dont ils sont l'objet, organisant de grandes journées de lutte pour la défense de leurs droits et leurs conditions de vie et de la démocratie, contre les politiques de droite appliquées dans chacun des pays et les diktats et politiques néo-libérales de l'Union européenne et de son directoire de grandes puissances.



Le PCE et le PCP saluent la réalisation de deux grèves générales qui, en partant de la réalité gravissime et des conditions spécifiques de chaque pays, sont convoquées au Portugal et en Espagne le 14 novembre.



Les alternatives existent ! Par la voie de la lutte des travailleurs et des peuples d'Europe. Par la voie de la mise en échec des politiques d'austérité et de capitulation nationale des pactes d'agression. Par la voie de la rupture avec les politiques anti-sociales et anti-démocratiques, la voie de l'affirmation des droits des peuples. Par la voie des acquis et transformations de caractère anti-capitaliste et anti-monopoliste, en gardant le cap de la construction du socialisme. Par la voie de la solidarité internationaliste. Une autre Europe des travailleurs et des peuples est nécessaire et possible.



Parti communiste d'Espagne (PCE)

Parti communiste du Portugal (PCP)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Espagne
commenter cet article

commentaires