Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

9 février 2012 4 09 /02 /février /2012 09:37

71675551Dix-huit organisations progressistes palestiniennes et Israéliennes appellent à une lutte commune contre l'occupation Israélienne et pour la justice sociale en Palestine et en Israël

 

 

 

Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net

 

 

 

 

 

 

 

Ensemble pour mettre un terme à l'occupation et au racisme, soutien à la lutte du peuple Palestinien pour faire valoir ses droits nationaux et contre l'oppression sociale et nationale

 

 

 

 

 

 

Même à la lumière des développements encourageants au Proche-Orient, de la vague de protestations sociales et la montée des luttes sociales pour les libertés et le droit à vivre dans la dignité, le peuple Palestinien vit encore sous le joug de l'occupation Israélienne, en dépit de sa lutte constante et toujours actuelle pour la liberté. La communauté internationale, de son côté, démontre son impuissance et n'apporte pas de soutien à la lutte Palestinienne pour la libération et la justice.

Les mouvements de protestation et le vent du changement qui souffle dans le monde Arabe ont suscité l'enthousiasme dans le monde chez les personnes éprises de liberté, poussant nombre d'entre eux à adopter le modèle de la lutte populaire. Ces mouvements de protestation ont eu un fort impact sur divers groupes en Israël, tant du côté Juif que Palestinien, et ont apporté une contribution importante à l'émergence d'un mouvement de protestation populaire en Israël même pour la justice sociale.

Mus par notre aspiration à la concrétisation d'une paix juste dans la région, une paix qui est véritablement fondamentale pour les peuples de la région et peut faciliter la lutte pour la justice et le progrès pour tous, nous – forces politiques et sociales Israéliennes, représentants d'associations féministes et de jeunesse, des deux côtés de la Ligne Verte – insistons sur la nécessité d'une lutte commune, avec comme objectif la libération des peuples de la région du colonialisme et de la domination en particulier du Sionisme, la fin de l'occupation et de l'agression militaire Israélienne et le soutien à la lutte juste du peuple Palestinien pour la satisfaction de son droit à l'auto-détermination conformément avec les décisions de la communauté internationale.

Nous espérons la libération de tous les peuples de la région de la dictature, de la tyrannie et de toutes les formes d'oppression économique, sociale et nationale. Par conséquent, nous, signataires de ce document insistons sur les points suivants :

1 – Nous soutenons l'initiative Palestinienne de septembre aux Nations unies, institution qui porte la responsabilité de poser les bases de la paix à l'échelle internationale, afin de demander un statut de membre à part entière pour la Palestine à l'ONU et la reconnaissance d'un État palestinien dans les frontières du 4 juin 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale, et de renforcer les efforts pour mettre un terme à l'occupation des terres Palestiniennes, avec le maintien du droit du peuple Palestinien à s'opposer à l'occupation et le droit au retour des réfugiés selon la résolution 194 des Nations unies. Dans ce contexte, nous insistons sur le fait que l'Organisation de Libération de la Palestinienne (OLP) est le seul représentant légitime du peuple Palestinien, sa légitimité découlant à la fois du peuple Palestinien sur son sol et en exil, et de la reconnaissance qu'elle a reçue de la part de la Ligue arabe et des Nations unies.

L'initiative des Nations Unies est une étape légitime. Les Nations Unies doivent prendre leur responsabilité pour instaurer la paix et la justice au niveau international. Il s'agit d'une étape qui renforce les droits du peuple Palestinien et ne représente d'aucune façon une menace pour Israël, en dépit des grands efforts déployés par le gouvernement Israélien pour présenter cette étape au peuple Israélien comme une déclaration de guerre touchant à la légitimité de l'existence d’Israël.

2 – Nous comprenons qu'une des principales raisons derrière la détresse sociale et économique des citoyens en Israël, s'ajoutant aux politiques économiques capitalistes, est la poursuite de l'occupation et des budgets de sécurité trop lourds, que le gouvernement Israélien tente de justifier comme nécessaire à la défense de la sécurité des colonies d'une part, et des frontières de l’État d'autre part. Nous croyons donc que mettre un terme à l'occupation et à l'instauration d'une paix juste sont essentiels à une vie de paix et de bien-être.

Nous nous réjouissons de la participation et l'intégration de la population Palestinienne en Israël dans la protestation sociale. Il s'agit d'une occasion importante de présenter à divers groupes au sein de la société Israélienne les souffrances des Palestiniens et les injustices qu'ils subissent, afin que ces groupes puissent prendre des responsabilités dans la lutte contre les politiques de marginalisation et de discrimination en cours contre les Palestiniens en Israël, pour mettre un terme à la confiscation des terres et pour l'égalité pleine et entière, et pour mettre fin à l'occupation des terres Palestiniennes occupées en 1967.

Nous mettons en garde encore une fois contre les tentatives fréquentes du gouvernement d'occupation consistant à éluder les crises et ses propres crises internes ainsi que la pression des vagues de protestation par les politiques de la peur qui pointent du doigt une menace extérieure : soit en présentant l'appel Palestinien à l'ONU comme un « danger », soit par des actions militaires comme celles auxquelles nous avons assisté ces derniers jours, à la lumière de l'escalade sérieuse dans le massacre du peuple Palestinien au Gaza.

3 – Nous reconnaissons le droit du peuple Palestinien, vivant sous l'occupation, d'user de toutes les formes légitimes de résistance en conformité avec les normes internationales pour chasser les occupants de leur sol et pour l'auto-détermination. Dans ce contexte, nous insistons sur l'importance de la lutte populaire commune entre Palestiniens et Israéliens. Une lutte populaire commune est un des principes directeurs fondamentaux de la lutte contre l'occupation, les colonies, le racisme, le colonialisme, contre les politiques d'exclusion, d'avilissement, de paupérisation, et de ségrégation raciste en Israël.

Organisations signataires :

Association de la jeunesse démocratique palestinienne (Palestine)
Association des étudiants progressistes (Palestine)
Parti communiste d'Israël (Israël)
Front Démocratique pour la Libération de la Palestine (Palestine)
Front Démocratique pour la Paix et l'Egalité – Hadash (Israël)
Syndicat démocratique des enseignants (Palestine)
Syndicat démocratique des professionnels en Palestine (Palestine)
Mouvement démocratique des Femmes en Israël (Israël)
Campagne nationale pour la restitution des corps des martyrs arabes et palestiniens capturés par le gouvernement israélien (Palestine)
Parti du peuple palestinien (Palestine)
Campagne populaire pour le boycott des produits israéliens (Palestine)
Syndicat des travailleurs progressistes (Palestine)
Tarabut-Hithabrut – Mouvement Arabo-Juif pour le changement politique et social (Israel)
Centre d'information alternative (Palestine/Israel)
Syndicat des agriculteurs palestiniens (Palestine)
Union pour un monde de justice (Palestine)
Syndicat des travailleuses palestiniennes (Palestine)
Bloc pour l'unité des travailleurs (Palestine)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Palestine-Israël
commenter cet article

commentaires