22israel600.2.jpgL'armée israélienne s'entraîne pour une nouvelle invasion du Liban et se prépare à réprimer une insurrection populaire



Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



La nouvelle a été relayée avec préoccupation par le Parti communiste d'Israel, elle a d'abord été publiée par le site de l'armée israélienne puis reprise par le média sioniste Arutz Sheva : l'armée israélienne se prépare pour une invasion future du Liban. Voici la traduction de la nouvelle, telle quelle, reprise dans la presse israélienne.



L'armée israélienne répète des scénarios d'émeutes de masse articulées à une guerre de guérilla, tel que cela pourrait se produire en cas d'invasion du Liban et d'occupation de villages sur place.



La nouvelle a été rendue publique par les officiers israéliens dans un rapport se trouvant sur le site officiel de l'armée – et constitue un avertissement international envers le Liban et le Hezbollah que l'armée israélienne est en mesure d'envahir son voisin du nord.



Le rapport affirme que l'armée israélienne se prépare à la possibilité que dans une réaction spontanée à la conquête d'un village par des forces israéliennes, les résidents organisant une émeute massive.



« Nous nous préparons à quelque chose de similaire à ce que les Américains vivent en Afghanistan », a expliqué le commandant du 7 ème régiment, le Colonel Nadav Lotan, selon le rapport paru le site de l'armée israélienne.



« Plus l'armée israélienne restera dans le village, plus grande sera l'agitation », a expliqué le lieutenant-colonel Neria Yeshurun, commandant du 82 ème bataillon.



« Il est important d'être prêt à tout », a déclaré Yeshurun sur le site de l'armée. Se préparer à cette éventualité comprend une préparation logistique pour les chars d'assaut qui pourraient être intégrés à ce scénario de guérilla urbaine.



Les tensions entre Israel et la milice chiite libanaise du Hezbollah ont été fortes dernièrement.



Le Commandement nord de l'armée israélienne a annoncé la semaine dernière avoir changé ses ordres quant à la zone frontalière fermée du Golan : quiconque venant du côté syrien devra s'attendre à être exécuté, a déclaré l'armée israélienne.



Retour à l'accueil