Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclarations, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

18 février 2014 2 18 /02 /février /2014 06:47

bangui.JPGLa Fédération syndicale mondiale (FSM) dénonce l'escalade de l'opération militaire française en Centrafrique



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/ ( * remaniée par rapport à la version française présente sur le site)



La FSM, réaffirmant son ferme attachement à la souveraineté et l’indépendance de la République du Centre Afrique ainsi que sa solidarité avec le peuple et les travailleurs de la RCA, exprime sa profonde préoccupation quant à l’évolution et au déploiement d’un nouveau plan impérialiste contre le peuple de ce pays d’Afrique Centrale.



La FSM dénonce le rôle de l’Union Européenne et de l’OTAN dans la mise sur pied d'une nouvelle opération militaire en Afrique et l’intensification de l’opération conduite par la France déjà depuis le début du mois de décembre 2013.



La FSM dénonce avec la plus grande fermeté les extrémistes et les mercenaires qui opèrent en RCA et dans d’autres pays africains soi-disant pour s'opposer aux coups d’État et aux régimes non-démocratiques, offrant le prétexte tant recherché par les forces impérialistes pour diviser, envahir, piller, détruire et régner au prix des peines et des souffrances des peuples africains.



La FSM exprime en outre sa préoccupation quant au déploiement de forces d'interventions spéciales par les États africains prêtes à opérer dans d'autres États du continent, en fonction de l'agenda impérialiste.



La Fédération syndicale mondiale continuera à se battre en solidarité avec le mouvement syndical de classe en Afrique jusqu'à ce que les Africains deviennent maîtres « chez eux » et utilisent les richesses de leurs terres dans les intérêts des nécessiteux, pour satisfaire leurs besoins fondamentaux, créer les bases d'une société prospère, d'une coopération mutuelle et fraternelle entre États africains et mettre fin aux conflits raciaux, ethniques et religieuses qui offrent un prétexte aux grandes puissances impérialistes pour imposer leur domination.



Contexte de la Centrafrique



La Centrafrique est un pays riche en diamants, or, pétrole, uranium, ressources agricoles et eau. Il souffre d'une instabilité permanente depuis son indépendance vis-à-vis de la France en 1960, dont les anciens maîtres et autres puissances impérialistes sont les principaux responsables, tout cela dans le but de contrôler la région.



Plus de 60 % de la population survit avec moins de 2 $ par jour, 206 000 personnes sont des déplacés internes dans le pays, tandis que 50 000 personnes ont fui le pays, essentiellement vers la République démocratique du Congo, le Cameroun et le Tchad.



Le manque critique de médicaments dans les hôpitaux, les prix élevés et les déficiences alimentaires se combinent avec des problèmes dans l'accès à l'électricité et à l'eau et touchent des millions de personnes, limitant l'espérance de vie à 50 ans.



Les conflits inter-impérialistes pour le contrôle des ressources naturelles articulés aux agissements et au putsch militaire des forces armées de la « Séléka », assistée par des mercenaires étrangers, contribuent à une dégradation ultérieure des conditions de vie déjà dramatiques de la population et constituent la réalité de cette nouvelle intervention impérialiste dans la région.



 

Il est clair que les gouvernements américains et français ont ces derniers mois renforcé leurs forces militaires en Centrafrique pour protéger les intérêts de leurs multi-nationales qui sont actives dans le pays (TOTAL, Areva, France Télécom, Castel, etc.)

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Afrique
commenter cet article

commentaires