osloposter-228x300-copie-1.jpgSur le 20 ème anniversaire des accords d'Oslo

Communiqué du Front populaire pour la libération de la Palestine

 

 

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/

 

 

En ce vingtième anniversaire de la signature des accords d'Oslo, le Front populaire pour la libération de la Palestine demande que soit abandonnée la voie d'Oslo et des négociations. En ce vingtième anniversaire de la signature des accords d'Oslo sur la pelouse de la Maison Blanche à Washington, le 13 septembre 1993, le FPLP exige que l'équipe de négociation palestinienne se retire de négociations bi-latérales confidentielles, douteuses et en revienne aux Nations unies et à ses institutions ainsi qu'à la mise en œuvre des résolutions correspondantes.

 

Par ailleurs, le Front demande que l'Autorité reconnaisse et s'en remette à la position du consensus national, refusant les pressions et interventions extérieures qui sapent la position palestinienne de ne pas revenir aux négociations. Au contraire, toutes les forces politiques palestiniennes doivent placer la priorité dans la lutte contre l'occupant, la construction de l'unité nationale, la fin des divisions, comme moyen d'inverser le rapport de force actuellement en faveur de l'occupation, et de faire triompher les droits de notre peuple à la liberté, à l'indépendance et au retour.

 

Le Front met en garde contre l'insistance des États-Unis et de l'occupant à procéder par la voie de confidentielles « négociations » et solutions bi-latérales loin de toute légitimité internationale, tout en continuant la judaisation de Jérusalem, les attaques contre la mosquée Al-Aqsa, la colonisation effrénée, le terrorisme d’État ainsi que la terreur et les violences des colons.

 

L'occupant soutient les négociations comme une façon de dissimuler son mépris constant des droits des Palestiniens, dont ceux à l'indépendance, au retour et à l'auto-détermination, reconnus dans le droit international, ainsi que le droit Palestinien sur Jérusalem. Les négociations font le jeu de l'occupant, ainsi que de la stratégie de domination des États-Unis sur la région, ses peuples et leurs richesses, tout en minant la culture de la résistance, en endiguant les processus, luttes et transformations démocratiques dans les pays arabes.

 

Le Front demande que les responsables palestiniens, les États de la Ligue arabe et l'Organisation de la Conférence islamique prennent leurs responsabilités et en appellent au Conseil de sécurité de l'ONU pour condamner et arrêter les crimes de guerre, la colonisation et le nettoyage ethnique en Palestine, ainsi que pour remettre en question la crédibilité de l'administration américaine sur la question des colonies illégales.

 

 

En outre, le Front demande que les responsables israéliens soient poursuivis et rendent des comptes devant les tribunaux internationaux, et que cette orientation soit discutée à l'Assemblée générale des Nations unies en septembre, coupant court aux manipulations, duperies et désinformations orchestrées par le gouvernement israélien sur la question de la Palestine. Les États-Unis et Israël cherchent à substituer à la lutte palestinienne comme conflit central dans la région celui entre Sunnites et Chiites, autour du « dossier nucléaire iranien », selon le Front.

Retour à l'accueil