logtupo pame2Le PAME prend la première place au 28 ème Congrès de la Centrale syndicale d'Athènes



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



La « Coordination militante démocratique » (DAS), la liste qui comprend des communistes et d'autres forces de classe réunies dans le PAME, a pris la première place lors de l’élection du nouveau Bureau de la Centrale syndicale d'Athènes (EKA), qui a eu lieu les 31 mai et 1er juin.



EKA est la plus grande organisation syndicale en Grèce, regroupant sur une base territoriale plus de 450 syndicats représentant plusieurs centaines de milliers de travailleurs employés dans la capitale grecque.



1 422 délégués ont pris part aux élections du bureau qui comprend 31 membres représentant 113 722 travailleurs qui ont participé aux élections dans leurs syndicats. Les votes valides se chiffrent à 1 414. Il convient de noter qu'il y avait 330 représentants de moins qu'au congrès de 2010.



En outre, PASEKE, la coalition du parti social-démocrate PASOK a participé avec deux listes. DAKE, coalition du parti conservateur Nouvelle démocratie, s'est également présenté sur deux listes, une d'elle identifiée comme étant « Nouveau cap ». Les résultats étaient les suivants :



DAS (KKE), 393 voix et 9 sièges (27,79%) ;

« PASEKE-EKA » (PASOK), 221 voix et 5 sièges (15,63%) ;

« Intervention indépendante » (SYRIZA), 216 voix et 5 sièges (15,28%) ;

« Nouveau cap » (ND), 187 voix et 4 sièges (13,22%) ;

« PASEKE-Partenaires », 158 voix et 3 sièges (11,17%) ;

« DAKE » (ND), 157 voix et 3 sièges (11,10%) ;

« Unité de classe militante », 71 voix et 2 sièges (5,02%) ;

« Syndicalistes indépendants » (soutenus par le parti de droite « Grecs indépendants »), 9 voix et 0 siège (0,6%) ;

« Rispote ouvrière » (trotskiste), 2 voix et 0 siège (0,14%) ;



Ainsi, en dépit des obstacles que les forces du syndicalisme patronal et gouvernemental ont tenté de monter, et malgré le soutien de l'appareil patronal, ils ne sont pas parvenus à travestir le soutien clair des travailleurs aux forces sur des positions de classe.



Les résultats dénotent également d'un déclin net des forces du PASEKE puisque leurs deux listes n'ont récolté que 296 voix, moins que ce que leur liste unique avait reçu lors du Congrès de 2010.



Les résultats montrent également le choix des forces du capital de soutenir ouvertement la liste « Intervention indépendante » (liée à SYRIZA).



Il est également caractéristique que plus de 50 % des délégués (près de 100 personnes) qui ont voté pour « Intervention indépendante » soient des gérants et des cadres des super-marchés « Veropoulos », « Sklavenitis » et « Vasilopoulos » qui se sont rendus aux élections dans les voitures affrétées par leurs entreprises.

Retour à l'accueil