Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclarations, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 21:13

ollanta33Le Parti communiste péruvien (PCP) se félicite du succès du candidat de gauche Ollanta Humala au premier tour des présidentielles et se prépare pour la bataille décisive


 

Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/


 

Le Parti communiste péruvien (PCP) a salué ce soir le succès électoral obtenu par le candidat à la présidence, Ollanta Humala du rassemblement « Gana Perú » dont font partie les communistes, s’associant au succès obtenu lors de cette première étape et soulignant que « nous réaffirmons notre engagement à obtenir la victoire définitive lors du second tour des élections présidentielles », qu’il a qualifié de bataille décisive.

 

Voilà ce qu’a exprimé le Dr. Bernardo Millones, sous-secrétaire-général du PCP au nom de la commission politique du Parti : « Le PCP sera en première ligne pour former le grand front anti-impérialiste pour la souveraineté nationale qui rende possible les transformations dont le Pérou a besoin pour son développement à long terme », souligne la note publiée sur le site du PCP.

 

Pour sa première analyse de ces élections, le PCP note : « La candidature à la présidentielle de Ollanta Humala a remporté une importante victoire électorale, désormais il faut nous préparer à livrer la bataille décisive pour en finir avec vingt années d’hégémonie néo-libérale et ouvrir une nouvelle étape dans l’histoire de notre patrie. »

 

Et il poursuit : « Si les tendances électorales annoncées par les sondages à la sortie des urnes se confirmaient, le second tour mettrait aux prises Ollanta Humala et Keiko Fujimori. Soit, la proposition de changement exprimée par Ollanta Humala et la continuité néo-libérale représentée par l’héritière de l’ancien président corrompu Fujimori ».

 

« Ce scénario électoral pose de nouveaux défis pour le second tour. La première des choses est de savoir quelle sera l’attitude qu’adopteront les grands groupes économiques, si ils maintiendront une attitude impartiale lors du second tour électoral ou si ils participeront activement à la campagne contre Humala », exprime cette analyse du PCP.

 

Un deuxième élément à prendre en compte, « c’est de savoir quelle décision prendront Kuczynski, Toledo y Castañeda vis-à-vis du second tour, et jusqu’à quel point les électeurs qui ont soutenu ces candidatures respecteront de façon disciplinée les directives prises par les dirigeants de partis », fait remarquer le PCP.

 

« Si on voit les choses en noir et blanc, il existe de plus fortes affinités programmatiques entre Kuczynski, Toledo, Castañeda et Fujimori qu’avec Ollanta. Donc, le plus probable reste que les candidats battus au premier tour cherchent à se rapprocher de Fujimori, et comme ils nous y ont déjà habitués, appellent à voter d’une voix faiblarde pour Keiko Fujimori, reproduisant ce qui s’était passé aux élections de 2006 quand Garcia avait gagné au second tour grâce au soutien de la droite. »

 

Et plus loin, le PCP signale : « Toutefois, il faut prendre compte le fait que le fujimorisme continue d’être l’épine dans le pied d’une partie importante de la droite libérale et démocratique. Par ailleurs, le comportement des électeurs péruviens n’est pas déterminé par des allégeances politiques ».

 

Le PCP en conclut : « Cela signifie que le second tour électoral reste totalement ouvert. Il faut construire les possibilités de victoire par une stratégie intégrale qui analyse de manière réaliste le paysage politique après le 10 avril. »

 

Finalement, souligne-t-il : « Le Pérou continue d’être un pays déchiré où il n’existe toutefois pas de force politique majoritaire capable d’imposer son programme, cela nous pousse à continuer de mettre en œuvre une campagne de diffusion du programme de Gana Peru pour construire une nouvelle majorité politique et sociale qui soit la force motrice du changement dont la patrie a besoin. »

 

« Mais en attendant, aujourd’hui nous avons le droit de fêter le succès obtenu lors de ce premier tour ».

 

Article de Tribuna popular, organe du PC Vénézuélien

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Amérique Latine
commenter cet article

commentaires