Morsi_and_Erdogan6051.jpgLe peuple d’Égypte vaincra à la fois l'impérialisme américain et les capitalistes égyptiens

 

 

Communiqué du Parti communiste d'Egypte



Traduction AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Le Parti communiste de Turquie a publié un communiqué sur la chute de Mohammed Morsi. Le parti souligne que c'est parce que le peuple n'a pu pas créer une véritable alternative que le général pro-américain Sisi a pris le pouvoir. Le TKP avance également l'idée que le rêve néo-ottoman de l'AKP arrive à son terme.



Le communiqué du Comité central du Parti communiste de Turquie (TKP) a pour titre : « Le peuple d'Egypte, qui a battu les dictateurs, battra tôt ou tard aussi les Etats-unis et les capitalistes » :



« En Égypte, le peuple a ébranlé le pouvoir du pro-américain Moubarak.



Toutefois, le peuple d'Egypte n'a pas pu créer une alternative populaire à la dictature de Moubarak. Les États-Unis et les conservateurs capitalistes d’Égypte, qui estimaient qu'un gouvernement islamiste servirait mieux leurs projets régionaux, ont créé leur propre alternative. Ainsi, Mohammed Morsi, leader des Frères musulmans et ami intime du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a pris le pouvoir.



Le peuple n'a pas accepté la dictature réactionnaire de Morsi. Il est à nouveau descendu dans la rue et a ébranlé le règne de Morsi. Mais, une nouvelle fois, le peuple n'a pas été en mesure de créer une véritable alternative, sa propre alternative.



Les États-Unis ont réalisé que l’Égypte n'était pas du tout prête à adopter le modèle de l' « Islam modéré », proposé par les Frères musulmans. Donc, afin de contrôler le mouvement populaire et protéger les intérêts américains, les États-Unis ont encouragé l'armée égyptienne à intervenir.



En fin de compte, le pro-américain Morsi est parti, remplacé par le général pro-américain Sisi (et ses amis civils).



Le peuple d’Égypte, qui est parvenu à renverser les dictateurs, n'a pu ouvrir la voie menant à sa véritable libération.



En Égypte, le perdant c'est les Frères musulmans, qui suit la même ligne que celle de la Turquie d'Erdogan. Le mouvement populaire en Égypte a prouvé que cette voie est une impasse. C'est une victoire politique importante. La chute de la dictature de Morsi est la chute de l'islam modéré pro-américain et des rêves néo-ottomans d'Erdoğan et Davutoğlu.



Mais pour obtenir une véritable victoire, le peuple d’Égypte devrait s'unir autour d'un programme authentiquement révolutionnaire et se débarrasser des laïques pro-américains, des islamistes pro-américains et des libéraux pro-américains.



Nous savons bien que la lutte du peuple ne s'arrêtera pas là. Les masses laborieuses vont sans nul doute construire un ordre fait de liberté et d'égalité, et mettront ainsi en échec les projets des opportunistes impérialistes.



Le peuple de Turquie doit apprendre de ce qui s'est passé en Égypte. La dictature de l'AKP ne durera pas longtemps. Mais trop c'est trop. Le peuple doit s'organiser, et créer une alternative à Erdogan par un programme révolutionnaire. Il ne doit pas permettre aux Moubarak et Sisi locaux de prendre le pouvoir ».



Retour à l'accueil