jabhaLe PC libanais et 25 organisations sociales lancent un appel au peuple libanais: « Non à l'agression contre la Syrie, pour que la patrie survive »



Texte communiqué par le Parti communiste libanais repris par http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/





La Rencontre de l’UNESCO” appelle à l’unité des Libanais



Une conférence nationale de salut pour sauver le Liban des dangers



Les représentantes et représentants de 26 organisations de femmes, des syndicats, enseignants et associations sociales ont tenu une rencontre au palais de l’Unesco, à Beyrouth, sous le slogan « Afin que la patrie survive». Après avoir discuté de la situation du pays suite aux actions agressives extérieures dans la région, d’une part, et à l’absence de la sécurité, d’autre part. ils ont décidé de publier un « Appel au peuple libanais » dans lequel ils insistent sur la priorité de préserver la paix civile ainsi que sur la nécessité de la tenue d’une conférence nationale de salut. Ils se sont aussi entendus sur le renforcement des liens de coopération avec les partis politiques démocratiques et les ONG œuvrant contre la sédition confessionnelle dont les dangers vont augmentant.



Enfin, ils ont décidé d’interpeler les medias, afin que ceux-ci jouent le rôle qui leur échoit dans la mobilisation patriotique, et de visiter toutes les régions libanaises dans le but de faire signer l’appel suivant par le plus grand nombre des représentants de l’opinion publique libanaise.



APPEL



AFIN QUE LA PATRIE SURVIVE



Les représentantes des  organisations féminines, des jeunes et du mouvement syndical, réunis au Palais de l’UNESCO, à Beyrouth, voient que le Liban vit une situation de chaos due à l’absence totale de sécurité, mais aussi à une dégradation politique et économique dangereuse dont les effets s’expriment par une division religieuse et confessionnelle qui, si on n’y prend pas garde, pourrait aboutir, une fois de plus, à une nouvelle guerre civile.



Cet état de crise grave s’aggrave par les battements des tambours de la guerre que les grandes puissances se préparent à mener contre la Syrie. De ce fait, le bassin méridional de la Méditerranée s’est transformé en un arsenal d’armes de destruction où s’amassent armées et navires de guerres… Pire encore, les Etats-Unis n’hésitent pas à clamer vouloir utiliser les eaux territoriales libanaises afin de larguer leurs missiles contre le peuple syrien ; et ces clameurs sont avivés, non seulement par les menaces d’Israël contre notre pays, mais surtout par les mouvements de troupes près de notre frontière.



Le Liban se trouve déjà dans l’œil du cyclone !



Pendant ce temps, la politique dite de neutralité vis-à-vis de la crise syrienne connaît un échec cuisant du fait de ce qui se passe sur nos frontières, tant au nord qu’à l’est, et des immixtions dans les affaires intérieures syriennes ; par contre, aucune couverture politique n’est accordée à l’armée libanaise dans le but de fermer les frontières libanaises et d’interdire de telles immixtions.



Comment devons-nous protéger notre territoire ?



Nous appelons les forces populaires, les syndicats ouvriers, les femmes et les jeunes dire non à l’agression contre la Syrie.



Nous les appelons à serrer les rangs dans le but de former une force de pression démocratique mettant parmi ses priorités la constitution d’un gouvernement d’unité nationale avant qu’il ne soit trop tard.



Nous appelons ces forces à agir par tous les moyens démocratiques et dans toutes les régions libanaises afin de faire face à la sédition et d’empêcher la guerre civile.



 

Nous les appelons à œuvrer pour la tenue d’une conférence nationale de salut qui regrouperait, en plus des forces politiques, tous les représentants de l’opinion publique libanaise. Le but ? Jeter les fondements d’un nouveau Liban indépendant et souverain mais aussi laïque et démocratique.

Retour à l'accueil