buchenwald-dora.jpgLes anciens déportés de Buchenwald et Dora dénoncent la résurgence de l'anti-sémitisme et du nazisme derrière l'affaire Dieudonné

 

 

Communiqué de l’Association française Buchenwald-Dora et Kommandos repris par http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



L’association française Buchenwald-Dora et kommandos a été fondée en 1945 par les rescapés de l’univers concentrationnaire.

 

Le 19 avril 1945, ils avaient prêté serment dans le camp libéré de Buchenwald, de défendre à jamais la mémoire de leurs camarades disparus, victimes de la politique antisémite et raciste du IIIè Reich, de porter les valeurs républicaines et les idéaux de la Résistance, et de lutter contre les résurgences du nazisme.

 

Les membres de l’Association, survivants des camps, leurs familles et amis, citoyens attachés à cette mémoire, n’ont depuis lors jamais cessé de dénoncer le racisme, l’antisémitisme, l’apologie des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité et la haine.

 

L’Association Française Buchenwald Dora et Kommandosnwald-Dora et kommandos condamne avec la plus grande fermeté les provocations du polémiste Dieudonné M’Bala M’Bala, qui se proclame « antisystème » et affiche un antisémitisme déjà condamné par les tribunaux.

 

Nous savons la fragilité de la démocratie quand ses failles sont exploitées contre elle, mais aussi sa force quand les institutions et les hommes qui les portent utilisent toutes les possibilités légales par la défendre, rejoints par des citoyens de toutes obédiences.

 

La liberté d’expression et le droit à la dérision ne peuvent en aucun cas se confondre avec le droit de diffamer, ni de salir la mémoire des victimes du nazisme.

 

Le nazisme n’est pas une opinion, c’est un crime.

 

 

Nous soutenons les pouvoirs publics dans leur juste condamnation des discours de haine affichés par Dieudonné M’Bala M’Bala et ses partisans, tout en appelant chacun au discernement, à la réflexion et à la vigilance.  

Retour à l'accueil