Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

7 octobre 2014 2 07 /10 /octobre /2014 05:10

Robert-Serraj.jpgLes communistes vénézueliens dénoncent l'assassinat du jeune député révolutionnaire Robert Serra



Déclaration du Parti commuiste du Vénézuela



Traduction pour http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/



Face au vil assassinat du compatriote Robert Serra, député et cadre du processus révolutionnaire, le Parti communiste du Vénézuela (PCV) exprime sa condamnation la plus catégorique de ce fait abominable qui prive la jeunesse vénézuelienne et tout le peuple qui ont une conscience démocratique, patriotique et révolutionnaire, d'un de ses cadres et militants les plus importants.



Le PCV exprime sa solidarité active et nos condoléances les plus sincères à toute la famille, aux militants du PSUV et à tout le mouvement populaire révolutionnaire, touché par cet acte criminel.



En outre, le PCV attend une réponse ferme et efficace du Parquet, afin de déterminer le mobile de cet assassinat vil et perfide, et de poursuivre l'auteur intellectuel et matériel de ce crime, afin qu'il en paye le prix devant la loi.



Dans ce contexte, le PCV prie tous les militants populaires révolutionnaires à rester vigilants et prêts à la mobilisation nécessaire pour répondre aux provocations des secteurs para-militaires et fascistes, outils au service de l'impérialisme.



En ces moments de douleur qui emplit les démocrates, patriotes et révolutionnaires du Venezuela bolivarien, le PCV porte un message d'espoir et de confiance dans la victoire historique de la classe ouvrière et des travailleurs des villes et des campagnes sur la bourgeoisie oppresseuse et exploiteuse, qui ouvre la perspective de la construction d'une société socialiste.



C'est en continuant la lutte que nous allons vaincre !





Voir aussi la déclaration de la Jeunesse communiste du Vénézuela (JCV) traduite pour http://jeunescommunistes-paris15.over-blog.com/



La Direction nationale de la Jeunesse communiste du Vénézuela (JCV) condamne l'assassinat du jeune dirigeant révolutionnaire et député à l'Assemblée nationale pour le Parti socialiste unifié du Venezuela Robert Serra, perpétré dans la nuit du mercredi 1er octobre à son domicile, dans le quartier La Pastora à Caracas.



L'assassinat de cadres politiques a été un moyen qu'a trouvé l'extrême-droite et le fascisme, en de nombreuses occasions, pour tenter de terroriser et de démobiliser les bases du mouvement révolutionnaire, ce qui chez nous a trouvé sa plus pure expression dans l'explosion des cas d'assassinats de leaders paysans.



En tant que JCV, nous transmettons toute notre solidarité à la famille du jeune dirigeant révolutionnaire, au Parti socialiste unifié du Venezuela (PSUV) et à son organisation de jeunesse.



Robert Serra s'est formé dans les luttes politiques du processus vénézuelien ; il était une figure du mouvement de jeunesse révolutionnaire, une preuve de cela, son engagement dans le syndicalisme étudiant en 2007 ; son travail dans les zones populaires et son élection à l'Assemblée nationale en 2010 à seulement 23 ans.



Sa pratique politique a été toujours guidée par un but : démasquer la nature réactionnaire de la droite pro-impérialiste vénézuelienne.



Nous dénonçons ce crime comme faisant partie du plan de déstabilisation orchestré par l'impérialisme contre le processus de transformation au Venezuela, qui depuis février a pris une tournure plus agressive.



Nous exigeons du Gouvernement national non seulement qu'il fasse la vérité sur cet événement, mais aussi qu'il mette en œuvre une politique concrète pour stopper la progression des organisations fascistes et des groupes para-militaires dans la zone frontalière, les quartiers populaires de Caracas et dans les couches populaires de notre pays.



Nous prions le mouvement populaire révolutionnaire à rester vigilant, organisé et mobilisé, face aux tentatives de plonger le pays dans un scénario de violence et d'ingouvernabilité.



Nous appelons les forces révolutionnaires à la plus large unité de classe et populaire.



La paix ne se conquiert qu'en triomphant du fascisme !

« Pour nos morts, pas une minute de silence, toute une vie de combat ! »





Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Vénézuela - Révolution bolivarienne
commenter cet article

commentaires

wralichpok 10/11/2014 11:29


Il a été tué, car c'était lui qui s'occupait de payer les "colectivos" chavistes en liquide, et il avait beaucoup d'argent chez lui (en plus de distribuier les armes).Et il avait 12 gardes de
corps en permanence à son service (cherchez l'erreur, la cerrure principale n'a pas été forcée et le système de sécurité ne s'est pas déclanché et ils savaient exactement où étaient les caméras
de surveillance pour les éviter)).  Il a été tué par ses mêmes coletivos qu'il payait pour lui voler de l'argent et des armes.


"Lìnsécurité n'est qu'une impresion" dixit Serra.


 


PS: il parra´trait même que 2 de ses assassins (ils seraient 6, dont 2 habillés comme des santeros cubains) seraient des pratiquants de la santería cubaine, et des traces de rituels ont été
détectés sur son corps:


- On lui a enlevé les yeux (rite Orishas) et enlevé ses coliers (il pratiquait lui aussi la santería cubaine) pour qu'il ne puisse pas se venger


- Il a été poignardé de manière rituelle, pour etre vidé de son sang


 


PS2:  Faut savoir aussi que María Herrera, était la femme de son garde de corps qu'il avait fait assassiner il y a 2 ans..... Crime toujours pas résolu!!! Et ce qui est très très louche là
dedans, c'est que Serra était Homosexuel, et elle était son alibi, pour que soit disant ça ne se sache pas, mais tout le monde le savait.


PS3:  Contrairement à ce qui est dit dans l'article, le lieux où il a été tué n'était pas son lieu de résidence mais le QG des colectivos.