alba01.jpgLes pays d'Amérique latine membres de l'ALBA condamnent l'attaque européenne contre Evo Morales



Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Les États membres de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA) *, ont publié ce mardi un communiqué dans lequel ils expriment leur rejet de la violation des droits internationaux du gouvernement de Bolivie, après que la France, le Portugal, l'Espagne et l'Italie ont empêché le survol et l'atterrissage de l'avion qui transportait le président Evo Morales de retour au pays, après avoir participé au II nd Sommet des pays exportateurs de gaz, en Russie.



Suit le texte intégral du communiqué:

 

 

Nous, pays de l'Alliance bolivarienne pour les peuples de Notre Amérique (ALBA), exprimons notre solidarité avec le Président de l'Etat pluri-national de Bolivie, Evo Morales, face à ce que nous estimons être une flagrante discrimination et menace à l'immunité diplomatique d'un Chef d'Etat, commise par les gouvernements de France, du Portugal, d'Espagne et d'Italie, en ne permettant pas le survol ni l'atterrissage de l'avion qui le transportait depuis Moscou, après avoir participé au II nd Sommet des pays exportateurs de gaz, sur la base de raisons infondées.

 

Cette grave situation, imputable à l'impérialisme américain et ses alliés européens, a mis en péril la vie de notre frère le Président Morales et ceux qui l'accompagnaient, en forçant un atterrissage d'urgence en Autriche de l'avion officiel qui le transportait, sur la seule présomption qu'il y aurait à bord de l'avion, le citoyen états-unien Edward Snowden, qui est actuellement poursuivi par son gouvernement pour avoir dévoilé la plus grande opération d'espionnage connue au monde jusqu'à présent, ce qui s'est révélé être une présomption totalement fausse.

 

En tant qu'Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA), nous appelons les nations impliquées dans cette situation regrettable de ne pas persévérer dans ces pratiques et de régler quelque différend que ce soit par la voie diplomatique prévue par le Droit international.

 

Nous espérons que notre frère, le président Evo Morales, pourra retourner sans autre contre-temps vers notre bien-aimée Bolivie.

 

* Les Etats-membres de l'ALBA sont :

 

Antigua et Barbuda

Bolivie

Cuba

Dominique

Équateur

Nicaragua

Saint-Vincent-et-les-Grenadines

Venezuela

 

 

Retour à l'accueil