Fidel-Castro-y-Maradona-580x464.jpgLettre de Fidel à Maradona



Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Mon inoubliable ami,



Tous les jours, j'ai le plaisir de suivre ton programme, pour Telesur, sur cette spectaculaire Coupe du monde de football, grâce à cela, j'ai pu observer le niveau extraordinaire de ce sport universel.



Je ne crois pas possible une éducation adéquate pour les jeunes, de quelque pays que ce soit, sans le sport, et dans le cas spécifique des jeunes garçons, sans inclure le football.



Aujourd'hui je suis un homme politique, mais lorsque j'étais enfant, adolescent et jeune, j'ai été sportif, et j'ai consacré à cette noble pratique l'essentiel de mon temps libre.



J'admire ta conduite pour de nombreuses raisons. J'ai eu le privilège de te connaître lorsque les idées les plus justes de notre peuple triomphaient, et aucun pouvoir n'a pu les écraser.



Comme latino-américains, nos relations n'ont alors jamais été aussi étroites. Tu as triomphé des épreuves les plus difficiles, comme athlète et comme jeune d'origine modeste.



Comme toi, je salue Messi, formidable athlète qui remplit de gloire le noble peuple d'Argentine, rien ne peut séparer vous deux, qui avez la gloire et le prestige, si ce n'est les efforts mesquins des intrigants.



Je félicite également Telesur, qui a agrémenté heureusement cet été brûlant, et je salue fraternellement, comme toi, les excellents et prestigieux footballeurs de Notre Amérique, sans oublier évidemment, le magnifique et visionnaire Victor Hugo Morales, qui nous fait découvrir tes qualités et qui a tant fait pour la diffusion de la noble valeur du sport, et vous deux représentez honorablement le peuple argentin.



Naturellement, Diego, je n'oublierai jamais l’amitié et le soutien que tu as toujours apporté au Lider Bolivarien Hugo Chavez, promoteur du sport et de la Révolution d'Amérique latine et des peuples opprimés du monde.



Fraternellement

Fidel Castro Ruz



Retour à l'accueil