fidel_castro_and_nikita_khruchchev.jpgLe devoir d'éviter une guerre en Corée



Traduction JC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/





Il y a quelques jours, j'évoquai les grands défis auxquels est confronté aujourd'hui l'humanité. La vie intelligente est apparue sur notre planète il y a près de 200 000 ans, à moins de que de nouvelles découvertes nous démontrent le contraire.



Il ne faut pas confondre l'existence de la vie intelligence avec l'existence de la vie, qui, à partir de ses formes élémentaires dans notre système solaire, est apparue il y a plusieurs millions d'années.



Il existe un nombre pratiquement infini de formes de vies. Dans les travaux complexes des scientifiques les plus éminents de notre planète, a déjà été conçue l'idée de reproduire les sons qui ont accompagné le Big Bang, la grande explosion qui eut lieu il y a plus de 13,7 milliards d'années.



Cette introduction serait trop longue si elle n’expliquait pas toute la gravité d'un faut aussi incroyable qu'absurde, la situation actuelle dans la péninsule de Corée, dans un espace où se trouvent près de 5 des 7 milliards de personnes qui habitent actuellement la planète.



Il s'agit d'un des périls les plus graves de guerre nucléaire depuis la crise d'Octobre en 1962 autour de Cuba, il y a 50 ans.



En 1950, commençait une guerre qui a coûté des millions de vies. Cinq ans auparavant, deux bombes atomiques explosaient sur les villes laissées sans défense d'Hiroshima et Nagazaki, tuant et irradiant en quelques minutes des centaines de milliers de personnes.



Dans la péninsule coréenne, le général Douglas McArthur voulait employer les armes atomiques contre la République populaire démocratique de Corée. Même Harry Truman ne se l'est même pas permis.



Selon les estimations, la République populaire de Chine a perdu un million de soldats courageux pour empêcher qu'une armée ennemie ne s'installe à la frontière. L'URSS, de son côté, a livré des armes, un soutien aérien, une aide technologique et économique.



J'eus l'honneur de connaître Kim Il Sung, une figure historique, remarquablement courageuse et révolutionnaire.



Si une guerre venait désormais à éclater, les peuples des deux parties de la Péninsule seraient terriblement sacrifiés, sans aucun bénéfice pour l'un d'entre eux. La République populaire démocratique de Corée, qui fut toujours un pays ami de Cuba, comme Cuba le fut toujours avec elle et continuera à l'être.



Désormais qu'elle a prouvé l'état de ses progrès techniques et scientifiques, nous lui rappelons ses devoirs envers les pays qui ont été ses grands amis, et il ne serait pas juste d'oublier qu'une telle guerre toucherait de façon très particulière plus de 70% de la population de la planète.



Si un conflit de cette nature venait à éclater, le gouvernement de Barack Obama, dans son second mandat, serait enterré par un déluge d'images qui le présenteraient comme le plus sinistre personnage de l'histoire des États-Unis. Le devoir d'éviter la guerre est également le sien et celui du peuple américain.

Retour à l'accueil