Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 06:44

bg-971.gif

 

Les Bulgares ont globalement une bonne opinion du socialisme



Traduction JC pour http://www.solidarite-internationale-pcf.fr/



Article paru dans Avante, journal du Parti communiste portugais



Un quart de siècle après la chute du régime socialiste en Bulgarie, la majorité de la population (55 %) porte un jugement positif sur le gouvernement communiste mené par Todor Jivkov, contre seulement 25 % qui en ont une opinion négative.



Selon ce que révèle une étude réalisée par l'Institut Alpha Research, publiée le 9 novembre, il y a plus d'opinions positives sur le développement du pays sous le régime socialiste (43 %) que négatives (14 %).



Les résultats obtenus ont surpris les auteurs de l'enquête, rappelant qu'en 1991, deux ans après la chute du régime, 76 % de la population réprouvait le régime, contre seulement 16 % qui étaient prêts à le défendre.



Boriana Dimitrova, présidente d'Alpha Research, citée par l'AFP, explique ce changement, notant que « la nostalgie du système de sécurité sociale occupe la première place ».



Toutefois, trouve-t-on encore dans l'étude, la majorité des Bulgares est déçue par la transition au capitalisme, principalement à cause de la corruption.



Ainsi, seuls 2 % des personnes interrogées estiment que la loi l'emporte dans le pays. La moitié considère que le développement capitaliste a été un échec, 10 % affirment que ce fut un succès, alors que 25 % disent qu'il y a eu des aspects négatifs comme positifs.



Pour les Bulgares, les grands bénéficiaires de la transition ont été les politiques (41 %) et les mafieux (27 %). Les grands perdants ont été les citoyens ordinaires (54 %).



Mécontents des résultats de leur propre étude, les auteurs regrettent que le système éducatif néglige « les leçons de l'histoire récente » et l' « absence de débat public » sur le régime socialiste.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Roumanie-Bulgarie
commenter cet article

commentaires

stefano 23/06/2015 05:51

Vive la narodna republika dea notre camarades de Bulgarie!!!!!! Toute suite la necessaire re-instauration du Socialisme!!!!!!!