Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

11 juillet 2016 1 11 /07 /juillet /2016 13:54
Mort de Romesh Chandra : le Parti communiste indien et le mouvement pacifiste mondial en deuil

Traductions de MlN pour « Solidarité internationale PCF – Vive le PCF » des messages du PC indien et du Conseil mondial de la Paix après le décès de Romesh Chandra à Bombay, le 4 juillet 2016, à l’âge de 97 ans.

« Le camarade Romesh Chandra n’est plus », communiqué de presse du Parti communiste de l’Inde, 4 juillet 2016

Le camarade Romesh Chandra, ancier président du Conseil mondial de la Paix, est mort à Bombay le 4 juillet dans l’après-midi. Le camarade Romesh Chandra avait rejoint la lutte pour l’indépendance comme dirigeant du mouvement étudiant. Plus tard, il adhéra au Parti communiste puis devint membre de l’exécutif national du PCI. Il fut aussi un temps rédacteur en chef de l’organe central du PCI « New Age ».

Le camarade Romesh Chandra fut toute sa vie un militant actif du mouvement pour la paix. Il rejoignit la direction du Conseil mondial de la Paix à Helsinki dont il fut président. Il joua un rôle très important dans la période de la guerre froide.

Le camarade Romesh Chandra était également titulaire du Prix Lénine pour la Paix. Il s’adressa de nombreuses fois à l’Assemblée générale des Nations-Unies en tant que dirigeant du Conseil mondial de la Paix. Aucun autre Indien ne l’a fait aussi souvent.

Le secrétariat central du PCI rend un hommage respectueux à l’un de ses plus grands dirigeants et adresse les condoléances du Parti à la famille du défunt.

Roy Kitty, pour le secrétariat

 

Romesh Chandra n’est plus. Le Conseil mondial de la Paix est en deuil, déclaration.

Le Conseil mondial de la Paix a la tristesse d’annoncer le décès de notre vétéran et président d’honneur, Romesh Chandra, ce 4 juillet à Bombay. Romesh est décédé à l’âge de 97 ans après avoir servi pendant des décennies le mouvement pacifiste en Inde et dans le monde entier.

Romesh Chandra est né le 30 mars 1919 à Lyallpur. Il était diplômé des universités de Lahore et de Cambridge. De 1934 à 1941, il a été responsable de l’Union des étudiants de Lahore. Il a adhéré au Parti communiste de l’Inde en 1939, est devenu membre du Comité central du PCI en 1952, de son Conseil national et de son Comité exécutif central en 1958. De 1963 à 1967, il a été membre du secrétariat central du Conseil national du PCI. De 1963 à 1966, Chandra a été rédacteur en chef de l’organe central du PCI, « New Age ».

Il a exercé la fonction de secrétaire général du Conseil de la Paix de l’Inde de 1952 à 1963. En 1953, il rejoint le Conseil mondial de la Paix. En 1966, il devient secrétaire général du CMP et membre de son présidium. En 1977, il est élu président du CMP. En 2000, lors de l’assemblée générale du CMP à Athènes, Romesh Chandra a contribué de façon décisive à préserver le caractère anti-impérialiste du CMP et a été élu président d’honneur.

Il a servi la lutte des peuples et leurs justes causes. Il a agi pour la solidarité avec les peuples opprimés par des régimes dictatoriaux, la libération et l’autodétermination de dizaines de peuples dans le monde.

Romesh Chandra a été décoré en 1964 de la médaille de la paix Frédéric Joliot-Curie. Il a reçu le prix Lénine international pour la Paix entre les nations en 1968 et, en 1975, il a été décoré par l’URSS de l’Ordre de l’Amitié des peuples.

Romesh Chandra était un digne fils et une figure du mouvement ouvrier indien en même temps qu’un dirigeant du mouvement pacifiste mondial. Il a été un exemple de militant internationaliste qui n’a jamais fait de compromis avec son identité et ses valeurs révolutionnaires.

Pour tous ses compagnons dans le combat pour la paix et la justice sociale, ceux qui ont eu le privilège de le rencontrer et de travailler avec lui, dans cette lutte longue et difficile, mais si belle, pour un monde libéré de la domination impérialiste, il restera une figure éminente et un grand dirigeant du mouvement pacifiste mondial.

Le CMP a eu la chance de rencontrer Romesh à Bombay en 2014. Ce fut la dernière rencontre de Romesh avec sa deuxième famille.

Le CMP adresse ses condoléances à sa famille, à son parti et à l’Organisation indienne pour la Paix et la Solidarité.

Lal Salam, camarade Romesh,

Le secrétariat du CMP, Athènes, 4 juillet 2016

 

Partager cet article

Repost 1
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Inde-Asie du sud
commenter cet article

commentaires