Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 20:58
Le leader syndical Han Sang Gyun arrêté le 10 décembre 2015

Le leader syndical Han Sang Gyun arrêté le 10 décembre 2015

ML pour « Solidarité Internationale PCF – vivelepcf », 3 janvier 2016

Depuis septembre, c’est l’année de la Corée (du Sud) en France jusqu’en août 2016. Des manifestations sont organisées pour faire découvrir une culture passionnante et méconnue dans notre pays. Très bien ! Mais d’autres réalités de la Corée du Sud ne doivent pas être occultées. Cette « démocratie » aux relents dictatoriaux déploie une politique de répression sauvage contre ceux, les travailleurs et leurs syndicats, qui contestent sa politique d’écrasement social.

Depuis le 10 décembre 2015, le dirigeant de la confédération syndicale KCTU, la deuxième la plus importante du pays, Han Sang Gyun, est en prison. Les tribunaux de l’Etat ont ordonné de le maintenir en détention provisoire pour, notamment, organisation de grève sans autorisation, occupation de rues sans autorisation et incitation à la rébellion.

Son arrestation fait suite aux manifestations du 14 novembre, à l’appel de la KCTU, qui ont rassemblé 130.000 travailleurs contre, entre autres, les nouvelles atteintes au droit du travail (concoctées ensemble par le gouvernement le patronat et la confédération syndicale de collaboration) et les accords de libre-échange avec la Chine. Le gouvernement entend en effet faire passer de 2 à 4 ans la durée des CDD obligeant l’embauche en CDI (dans la même idée que l’extension de la période d’essai avec le CPE chez nous) ou encore faciliter le licenciement des travailleurs jugés « non performants » par leur patron. Les jeunes sont les premiers visés. Tous les salariés sont menacés par la mise en concurrence des uns contre les autres, plus ou moins précaires et mal payés.

La répression de la manifestation a été très brutale. 30 personnes ont été blessées. Une, un paysan venu manifester contre les importations à prix cassés de Chine, est toujours dans le coma à cause de l’usage d’un canon à eau par la police. Poursuivi, Han Sang Gyun s’est réfugié dans un temple bouddhiste. Le 5 décembre, 30.000 ont manifesté pour le soutenir. Le 10, il se rend à la police.

De telles méthodes policières sont monnaie courante en Corée du Sud. Le leader syndical redoutait une arrestation avant la journée d’action à tel point qu’il a préféré rester plusieurs semaines dormir au siège du syndicat. En 2009, il avait animé la grève, pendant 77 jours, des ouvriers de la firme automobile Ssangyung. Une usine avait été occupée par les ouvriers. La police avait chargé : 100 des 600 occupants avait été gravement blessés dont 28 devaient décéder par la suite. Han Sang Gyun a été emprisonné, déjà, pendant 3 ans.

Voilà comment cela se passe en Corée du Sud. Le pouvoir politique, autoritaire et corrompu, est aux ordres des grands trusts largement tournés vers l’export et de plus en plus tentés, face à la concurrence, d’écraser les salariés coréens et d’exporter … leurs capitaux. La « démocratie » policière, aux ordres des classes dominantes, mise en place par la dictature elle-même, tolère très mal l’exercice des libertés civiques et encore moins la contestation.

L’actuelle présidente élue en 2012, Park-Geun-Hye n’est autre que la fille et l’ex-collaboratrice du sinistre dictateur Park Chung Hee (au pouvoir jusqu’en 1979).

Ces réalités sud-coréennes ne semblent pas soucier les Hollande, Valls, Fabius ou Fleur Pellerin qui l’ont rencontrée et qui se flattent d’avoir en 2015 « resserrer les liens avec la Corée » capitaliste. Trouvent-ils dans les méthodes sud-coréennes de répression une source d’inspiration ?

De plus en plus de syndicalistes du monde entier font connaître et dénoncent la détention et la lutte du leader de KCTU. La suite de l’année de la Corée en France offre de nouvelles occasions de le faire.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Corée
commenter cet article

commentaires

dop 09/01/2016 22:11

Bonjour
1. En Russie, il n'y a pas d'opposition forte à gauche. Parti Ziouganov - raciste.
Pourquoi est-ce?
Réponse.
a. Composez google site pour russes "Sotchi Darguines" sortira sur le site de la branche Saint-Pétersbourg du parti Ziouganov article de la calomnie raciste gênant Dargin ethnique intitulé «Comment un Caucase russe"
Assister à celle de la steppe Nogaï (où sont Neftekumsk et du Sud Sukhokumsk) descendants de colons russes (qui Bole que Nogaï indigène) devient inférieure à Darguines
b. composez le site de recherche Yandex "Magomedov tram" sortira sur le marché russe diffamatoire Caucasophobia
c. en étroite pour faire la fête le journal de Ziouganov "la Russie soviétique", "article de kavkazofobskaya problèmes de crêtes du Caucase"

2. Dans les fascistes russes au pouvoir - Jirinovski, ministre de la Tkachev comme un exemple
Fascistes de la Russie parfois comme evrosoyusche pouvoir aux Etats-Unis, un fasciste Alexeï Navalny a proposé en 2008 de fermer les Tchétchènes et des Ingouches dans le ghetto

3. Laissez-nous promouvoir l'idée. Seychs presque partout dans le monde l'état donne à une personne à 100% ensemble de droits civils après avoir atteint un certain âge. Il est nécessaire de démolir l'anachronisme médiévale. Les droits devraient être liées au niveau de développement et de bourses d'études

4. Selon les informations disponibles sur le territoire de Saint-Peterburga, région de Briansk a adopté une ordonnance inconstitutionnelle (l'AKP), selon qui, la nuit sont interdits d'être dans la rue par des personnes de moins de 18 (!) Ans. Cela contredit la loi fondamentale de la Russie - la Constitution, l'article 27 sur la liberté de mouvement. En outre: 1. Sous les gens de droit actuelles ont le droit de commencer à travailler à l'âge de 14 ans, d'avoir des relations sexuelles avec 16 ans, à utiliser les transports publics pour 7 ans. A regarder de plus près, nous voyons que: - La loi ne prohibe pas à temps partiel en privé, comme par exemple, aider dans les travaux de plomberie ou la mise en place du matériel informatique. ACP empêche la mise en œuvre d'un emploi permanent ou à temps partiel, car il est possible de revenir à l'endroit de résidence au travail à temps partiel, à tout moment de la journée - l'AKP prévenir vie sexuelle et personnelle des citoyens, puisque la loi ne soit pas réglementée, ce temps devrait commettre des actes de l'intimité, les actes de l'intimité est autorisé à faire à tout moment, dans un logement, respectivement, ne peut pas être réglée par le retour de la réunion - Les citoyens ont le droit d'utiliser les transports en commun, bien avant 18 ans, respectivement, empêche le retour de l'AKP dans la résidence avec de bonnes liaisons de transport. Et si les trains longue distance en arrivant dans la ville de résidence d'un citoyen dans la nuit? 2. Beaucoup de citoyens sont obligés d'aider les parents âgés, qui sont déplacés à travers la ville 3. citoyens non résidents viennent souvent de retour dans la nuit dans une auberge de jeunesse dans l'étude de la ville de colonies indigènes 4. Les citoyens ont formé une image négative de la police et de l'État dans son ensemble (le risque que les jeunes protestation peut aller à la communauté extrémiste) 5. discrimination contribue à la maladie mentale, aggrave les problèmes sociaux peuvent être un facteur de crimes de dépression et de suicide 6. Le citoyen est pas obligé de porter une montre, des heures et des heures pour être en mesure d'utiliser. Donc, cela est une violation flagrante de national et international. 7. En outre, il est une violation de la Fédération de Russie a adopté le Pacte international relatif aux droits civils et politiques - Articles 2,7,9,10,12,17 pacte (depuis 16 ans, les gens ont le droit à la vie privée), 18,21,22, 26 S'il vous plaît distribuer, écrire à l'Organisation des Nations Unies à la Cour des droits de l'homme, le Président de la Russie, le bureau du procureur de Russie, le comité d'enquête de la Russie