Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 09:21
GRECE : La procédure judiciaire provocatrice, attentée par les nazis contre le maire communiste, Kostas Peleditis, a été mise en échec

Communiqué du Parti communiste grec (KKE), 24 février 2017, traduction MlN pour « Solidarité internationale PCF – Vivelepcf ».

La chambre d’accusation du tribunal de la ville de Patras a relaxé le maire de la ville, Kostas Peleditis, le 23 février. Il était accusé de n’avoir pas laissé de locaux communaux à la disposition des petits meurtriers nazis de « l’Aube Dorée » pour qu’ils puissent diffuser leur poison fasciste et raciste lors de la campagne des élections parlementaires de 2015. Le verdict a été salué par des applaudissements nourris des milliers de personnes rassemblées devant le tribunal.

Les poursuites ont été engagées à la suite de la plainte d’un ancien député du parti nazi « Aube Dorée ». Il a accusé le maire, qui a appliqué pourtant une décision unanime du conseil municipal et a rempli sa mission vis-à-vis du peuple, de ne pas accorder de moyens à l’activité à l’organisation nazie et criminelle qu’est « l’Aube Dorée ». Sous le gouvernement de « gauche » des partis Syriza et Anel, il s’est trouvé des éléments de l’Etat bourgeois pour, après l’intervention des fascistes, remettre en cause la légalité des décisions du conseil municipal et du maire.

A l’annonce du jugement, Kostas Peletidis a déclaré aux médias présents : « le maire et le conseil municipal défendent, de façon conséquente, les intérêts du peuple. Nous continuerons a remplir notre devoir, concrètement à ne pas accorder de moyens à l »Aube Dorée » avec son idéologie nazie qui porte son caractère criminel. Nous nous battons ensemble, avec le peuple et ses organisations, qui ont soutenu sans discontinuer le conseil municipal, pour isoler l’activité d’une organisation qui représente la forme la plus extrême de l’exploitation de classe. Nous nous battons pour que celles et ceux qui subissent les lourdes mesures des derniers gouvernements bourgeois, puissent respirer ».

Aux côtés du maire communiste, se tenaient des représentants de syndicats, d’organisations de masse, des élus de tout le pays, et des milliers de travailleurs.     

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Grèce et Chypre
commenter cet article

commentaires