Présentation

    Le site Solidarité Internationale PCF publie des traductions de déclaration, des communiqués, des articles théoriques et d'actualité provenant de partis communistes du monde entier ainsi que des analyses françaises sur le mouvement communiste international et la politique étrangère de la France. La ligne éditoriale du site suit les positions du Réseau "Faire vivre et renforcer le PCF" (site http://vivelepcf.fr/) qui refuse la dérive réformiste du PCF suivant le PGE. Notre site s'efforce de faire vivre la conception de la solidarité internationale portée historiquement par le PCF.

Recherche

15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 07:02

stalingrad.jpgLes communistes russes intensifient leur campagne pour redonner à Stalingrad son nom



Article AC pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Soixante-dix ans après la victoire historique de l'Union soviétique contre l'Allemagne nazie à Stalingrad, le dirigeant du Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF) Guennadi Ziouganov a demandé à ce que Volgograd reprenne son nom de Stalingrad.



L'idée de renommer la ville de Volgograd en Stalingrad, plus d'un demi-siècle après que Khroutchev l'a débaptisé dans un contexte de « déstalinisation », n'est plus saugrenue.



Autant elle semblait utopique il y a dix ans, lors des célébrations du 60ème anniversaire, autant elle paraît désormais réaliste.



L'idée portée par le Parti communiste de la Fédération de Russie (KPRF) trouve désormais même un écho parmi certains députés isolés de la majorité présidentielle, bien qu'elle soit toujours rejetée par la majorité des autres partis, de Russie unie au parti libéral-démocrate (extrême-droite).



« Il est évident qu'il faut rendre à cette ville le nom de Stalingrad. Le monde entier connaît Stalingrad, Stalingrad a sauvé l'humanité de la peste brune », a déclaré à l'agence de presse Interfax le secrétaire du KPRF Guennadi Ziouganov.



« C'est un symbole de courage, d’héroïsme et de victoire, un symbole de la force du peuple soviétique, un symbole inscrit sur toutes les cartes d'histoire dans toutes les villes d'Europe », a-t-il ajouté, déposant le même jour une gerbe à la tombe du soldat inconnu près du Kremlin.



« Nous allons désormais proposer un référendum, le peuple va nous soutenir. 100 000 signatures ont déjà été recueillies pour appuyer notre initiative », a-t-il précisé.



La proposition d'un référendum a même été relayée par la présidente de la Chambre haute de la Douma. Elle sort renforcée par la décision symbolique de la Douma locale de Volgograd de renommer la ville Stalingrad le temps des commémorations.



La ville dirigée depuis 2007 par un maire communiste a en effet décidé de renommer la ville Stalingrad six journées par an : le 2 février (jour de la victoire à Stalingrad), le 9 mai, le 22 juin (journée du souvenir), le 2 septembre (fin de la guerre mondiale), le 23 août (souvenir des bombardements à Stalingrad) et le 19 novembre (jour de la défaite des troupes nazies à Stalingrad).



Dans la campagne du KPRF, un autre élément symbolique fort : les « bus de la victoire » lancés en 2010 par un groupe de militants à St-Petersbourg pour commémorer le 9 mai. Des bus publics ornés d'images de la Victoire et de portraits de Staline.



L'initiative a depuis été élargie à une quarantaine de villes russes, parmi lesquelles Volgograd pendant les commémorations du 70ème anniversaire de la victoire à Stalingrad. Une action soutenue par le KPRF qui veut prochainement implanter l'idée à Moscou même.



Après la conquête par les communistes de la mairie de Volgograd/Stalingrad en 2007, la progression parmi la population russe de l'idée de renommer Volgograd en Stalingrad est plus qu'un symbole du retour des idées communistes parmi la population d'ex-URSS.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Solidarité Internationale PCF - dans Russie et ex-URSS
commenter cet article

commentaires

isabelle 15/02/2013 19:15


cher contradicteur,


Vous avez un réquisitoire parfaitement stéréotypé,lequel vous fait oublier les délits commis par un ex-chef d'état,non purgé à ce jour,à savoir deux ans de prison avec sursis pour escroquerie à
l'encontre de MR jacques Chirac.Lequel à ce titre aurait eu bien du mal à réviser


l'histoire de France.L'ecradille NORMANDIE NIEMEN ,aviateurs français,déserteurs d'abords,héros ensuite, a combattu aux côtès de STALINE,avant 1943...

José-Luis Rubio 15/02/2013 17:35


Isabelle, sauf le respect que je vous dois, si biern je serai d'accord pour Stalingrad, de grâce, épargnez-nous celui de Joseph Staline. Je ne peux oublier ni les crimes commis sous sont mandat,
ni ce qu'il fit des officiers russes envoyés en Espagne en 1936; pratiquement aucun ne revint du goulag !! Et l'assassinat de Trotski? Tout de même, le fondateur de l'*Armée Rouge !! C'est pas
rien...

José-Luis Rubio 15/02/2013 17:29


Je ne sais s'il faut ou non rebaptiser Volgograd en Stalingrad (il me semble que l'avoir dépbaptisée en son temps fut une bonne chose...) En tout cas ce qu'il ne faut à aucun pris c'est oublier.
Je connais des Russes ayant émigré en France début années 2000, qui ne sont pas particulièrement communistes, qui voteraient volontiers pouir la droite la plus absurde, mais qui non seulement
fêtent le 8 mai chaque année et reconnaissent la nom de Stalingrad comme la grande victoire sur la barbarie nazie.


Nous avons à Paris un boulevard u même nom et aucun maire, pas même Chirac lorqu'il était maire de Paris n'a songé une seconde à débaptiser ce boulevard. C'est dire !

isabelle 15/02/2013 09:14


chers camarades,


J'ai lu les oeuvres de dougatchvili,parues en 1948,à Paris,j'ignore,exactement ce qu'on lui a reproché,ni pourquoi,il inspire la crainte.Aussi,à l'heure où nous sommes j'applaudis à cette


idée de redonner,à cette victoire son Nom,car c'est un symbole désormais universel.Comme des chômeurs,des salarièes s'immolent par le feu en France,qu'on se souviennent que la lutte,est quand
même plus utile,STALINE,STALINGRAD,sont deux noms qui chantent encore l'espoir d'un monde nouveau.